1. Immobilier
  2. Actualités immobilières à ORSAY
  3. MaPrimeRénov’ : Ce qui change au 15 mai ?

MaPrimeRénov’ : Ce qui change au 15 mai ?

Publié le 27/06/2024
Entre janvier et février 2024, le dépôt de dossiers de demandes d’aide à la rénovation énergétique MaPrimeRénov’ a baissé de 40 % par rapport à janvier et février 2023, selon les données du ministère délégué chargé du Logement. Le gouvernement a donc décidé de simplifier la version 2024 de MaPrimeRénov’. Les nouvelles mesures entreront en vigueur pour les dossiers déposés à partir du 15 mai
 

Rappel : MPR est divisée en deux parcours

La structure initiale de MaPrimeRénov’ reste inchangée, avec deux parcours distincts :

1. MaPrimeRénov’ Parcours par geste 

Ce parcours subventionne des gestes de travaux simples ("mono-gestes") selon les choix de rénovation du propriétaire du bien. Par exemple, l’aide peut subventionner le remplacement des fenêtres, l’isolation des murs ou encore le changement du système de chauffage.

La liste des travaux éligibles aux deux parcours est disponible à ce lien.

2. MaPrimeRénov’ Parcours accompagné 

Ce parcours subventionne un ensemble de travaux de rénovation énergétique. Il est nécessaire de réaliser au minimum deux gestes d’isolation (toiture, fenêtre/menuiserie, sols ou murs) pour y prétendre. Les travaux peuvent être réalisés en une ou deux étapes

Pour être subventionnés, les travaux doivent améliorer d’au moins deux classes la performance énergétique du logement (par exemple, passer d’un DPE F à un DPE D). L’accompagnement d’un Accompagnateur Rénov’ est obligatoire pour bénéficier des aides.

L’objectif initial de la version 2024 de MaPrimeRénov’ était de promouvoir le Parcours accompagné pour favoriser les rénovations globales

Cependant, la baisse des dépôts de dossiers a incité le gouvernement à ajuster sa stratégie. "Mieux vaut une rénovation globale à un mono-geste, mais mieux vaut un mono-geste plutôt que pas de rénovation du tout", a déclaré Christophe Béchu, Ministre de la Transition écologique.

Pour savoir si vos revenus sont éligibles aux deux parcours de MaPrimeRénov’, rendez-vous ici

 

Ce qui change au 15 mai 

Les dossiers déposés à partir du 15 mai 2024 bénéficient de plusieurs mesures visant à simplifier MaPrimeRénov’valables jusqu’au 31 décembre 2024. Voici les principaux changements : 

Fin du DPE obligatoire pour MaPrimeRénov’ Parcours par geste 

Il n’est désormais plus obligatoire de fournir un DPE pour bénéficier de MaPrimeRénov’ lors d’une rénovation par geste

Le DPE pré-travaux reste cependant obligatoire pour toucher MaPrimeRénov’ dans le cadre d’une rénovation globale, qui combine plusieurs travaux de rénovation. 

Réintégration des passoires thermiques dans MaPrimeRénov’ Parcours par geste

Les passoires thermiques (DPE de classe F et G) pourront à nouveau bénéficier des aides MaPrimeRénov’ pour réaliser un unique geste de rénovation énergétique

Cette décision a été prise alors que les passoires thermiques devaient être exclues des aides au mono-geste à partir du 1er juillet 2024. Le gouvernement voulait en effet les orienter vers des rénovations d’ampleur, qui permettent d’améliorer la performance énergétique d’un logement de manière plus significative. 

Fin de l’obligation de changer de chauffage pour MaPrimeRénov’ Parcours par geste 

La première mouture 2024 de MaPrimeRénov’ conditionnait les aides aux travaux d’isolation à l’installation concomitante d’un équipement de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire fonctionnant aux énergies renouvelables – comme une pompe à chaleur.

Cette mesure était décriée, car elle aurait obligé certains propriétaires récemment équipés d’un nouveau système de chauffage à le remplacer à nouveau s’ils souhaitaient bénéficier des aides pour améliorer l’isolation de leur maison. 

Il sera désormais possible de subventionner des travaux d’isolation sans changer de système de chauffage

L'installation d'une VMC double flux reste conditionnée à un geste d'isolation

Seule exception à ces mesures : l'installation d'une VMC double flux demeure éligible aux aides à condition d'être couplée avec un geste d'isolation.

 

 

Écrit par Juliette Mariani, Journaliste énergie et rénovation le 2 mai 2024 à 18:34 | Modifié le 14 mai 2024 à 16:27

Suivez l’actualité immobilière et rejoignez-nous